Bridget Sheridan

Bridget Sheridan est une artiste plasticienne basée dans le sud ouest de la France. Elle travaille essentiellement sur la marche et la mémoire – une pratique qui entretient des relations fortes avec l’anthropologie et l’histoire et notre rapport à la mémoire à travers la marche et notre interaction avec le paysage.

Son œuvre artistique combine la photographie et la projection vidéo à l’écriture et au son.

Elle expose régulièrement en France et en Angleterre dans des centres d’art contemporain et participe à des événements artistiques et créatifs.

Elle est également chercheuse en arts plastiques et membre associée du laboratoire de recherche LLA CREATIS rattachée à l’Université de Toulouse 2 Jean Jaurès. En tant que docteure en arts plastiques, habilitée maître de conférences, elle intervient à l’Université Jean Jaurès pour enseigner des cours de théorie et de pratiques plastiques contemporaines.

Son installation lumineux à la galerie en 2018 concernait l’épuisement dévastateur des sentiers de buis, et ses installations sonores et lumineuses en 2019 commémore des 80 ans de la Retirada.

Amanda Francis

Amanda Francis est une artiste et conférencière à l’Université de Londres-Est, elle expose au Royaume-Uni ainsi qu’à l’étranger.

Son travail se concentre sur l’identité et l’influence que peut avoir le contexte pour la définir. L’exposition actuelle d’Amanda à la galerie explore l’interaction entre la mémoire et l’architecture. Des enregistrements personnels ainsi que des archives sont fragmentés, déconstruits puis réordonnés. Les expériences de toutes les différentes classes sociales sont regroupées dans une seule chronique.

Simon Tozer

Simon TOZER Ices for Fish

Simon Tozer est un professeur et artiste dans le domaine de la sérigraphie. Il a fait ses études à l’école d’art Chelsea à Londres et réside maintenant au Centrespace Studios à Bristol, Angleterre. Il est aussi l’un des artistes officiels du film d’animation Wallace et Gromit.

Il explore les thèmes du voyage humain partagé et solitaire en utilisant des sujets tels que les animaux, les navires, les bâtiments et les machines pour suggérer différentes façons de ressentir la vie.

Pour la réalisation de ses œuvres, Simon utilise principalement un pochoir imprimé à la main, pour ensuite racler et pousser l’encre à travers le tissu sur le papier.